Se former pour l’obtention de la licence Part 66

» Formation » Se former pour l’obtention de la licence Part 66
avion décollage

Si vous recherchez une qualification dans le domaine de l’aéronautique, il faudra justifier au moins d’une licence PART 66. C’est le document officiel européen délivré par l’OSAC sous l’autorité de l’EASA. Grâce à ce diplôme, vous pourrez travailler au sein d’une compagnie aérienne comme étant technicien aéronautique. 

Cependant, avant d’en arriver là, vous devez vous faire former dans un organisme agréé PART 147. Si ce parcours vous intéresse, vous en saurez davantage en lisant notre article. 

Qu’est-ce que la licence PART 66 ? 

La licence PART 66 est le document officiel qui sanctionne la formation dûment suivie dans un institut agréé PART 147. Il s’agit là des centres de formation ayant reçu l’agrément de ladite norme pour exercer dans le domaine. C’est un diplôme qui permet à son détenteur d’assumer pleinement ses responsabilités professionnelles dans un environnement aérotechnique. 

C’est l’OSAC qui est l’organe chargé de délivrer cette qualification, bien qu’elle soit couverte par l’autorité de l’EASA (European Aviation Safety Agency). Pour en savoir plus sur ce document, il est mis à votre disposition le dossier PART 66 à lire. Ce dossier PART 66 est généralement fourni par le centre de formation auprès duquel vous souhaitez vous inscrire. 

Quelles sont les licences aéronautiques PART 66 qui existent ? 

Il existe différents types de licences aéronautiques qui sont classés par niveaux : A, B et C. À chaque niveau correspondent des exigences et des responsabilités professionnelles bien définies. En plus de cela, on distingue des sous-catégories qui sont liées à la spécialité ou au type d’aéronefs. Dans votre centre de formation, vous aurez droit soit : 

  • Aux licences A : opérations d’entretien en ligne programmées mineures et rectifications de défauts simples en 145 ;
  • À la licence B1 : travaux d’entretien relatifs à la structure, la motorisation et les systèmes mécaniques et électriques de l’aéronef ; travaux simples sur les systèmes avioniques qui ne nécessitent pas des recherches de pannes ;
  • À la licence B2 : travaux sur les systèmes avioniques et électriques, opérations d’entretien en ligne, rectification des défauts simples ;
  • À la licence B3 : travaux relatifs uniquement aux avions non pressurisés à pistons.

Et enfin, à la licence C : certification de l’aéronef complet après opérations d’entretien en base en 145. 

La formation pour l’obtention d’une licence PART 66 

En prélude test final, vous devez avoir suivi une formation qualifiante dans un centre de formation agréé. Ce parcours comprend à la fois les cours théoriques et les cours pratiques. Seulement, la masse horaire varie principalement en fonction de votre dossier PART 66 qui certifie quel type de licence vous souhaiter postuler. 

Pour la licence A2, il faut 650 heures ; les licences A1, A3 et A4, 800 heures ; 1000 heures pour la licence B3 ; 2000 heures pour la licence B1.2 et enfin 2400 heures pour les licences B1.1, B1.3, B1.4 et B2. On comprend très bien pourquoi la masse horaire est aussi importante, car les programmes sont très denses et comprennent de nombreux modules de cours : mathématiques, sciences physiques, électricité, électronique, aérodynamique, législation aéronautique, etc. 

Après la période d’apprentissage, les étudiants devront se soumettre à une série d’examens conformément aux règlementations européennes. À l’issue de la formation, une expérience professionnelle est nécessaire pour obtenir une licence PART 66.

Se former pour l’obtention de la licence Part 66
Retour en haut