Les Sciences Po absents de Parcoursup

Prepa sciences po concours premiere année

Selon les chiffres publiés en mars 2018, il y a eu près de 7 millions de vœux enregistrés sur Parcoursup.

Mais un grand nombre de formations accessibles aux bacheliers ont leurs procédures de recrutement (concours, sélection sur dossier) non disponibles sur la plateforme Parcoursup.

C’est le cas, par exemple :

  • des concours d’entrée des écoles de commerce ou d’ingénieurs,
  • de ceux des instituts de formation aux métiers du paramédical (IFSI, IFAS, etc.)
  • des concours des Sciences Po Paris, Bordeaux, Grenoble
  • et du concours commun des IEP/Sciences Po d’Aix-en-Provence, de Strasbourg, de Toulouse, de Rennes, de Lyon, de Lille et de Saint-Germain-en-Laye

D’ici le 1er janvier 2019, toutes ces formations accessibles aux bacheliers devraient recruter leurs élèves via la plateforme Parcoursup selon la loi relative à l’Orientation et la Réussite des Étudiants.

Mais la loi les y autorisant, la plupart ont ou vont demander un report d’un an avec pour objectif d’adapter les modalités de recrutement et les dates des concours.

Si certaines universités refusent la méthodologie de Parcoursup (Le Figaro Étudiant, avril 2018) :

  • l’université Lyon-II propose « d’accepter sans condition toutes les candidatures, tous baccalauréats confondus, dans les filières qui ne sont pas sous tension ». C’est à dire que tous les vœux seront classés ex aequo,
  • les universités de Bordeaux-Montaigne et de Poitiers ont pris des décisions similaires,
  • à Pau et pour seulement certains parcours (droit, économie, mathématiques…) et à l’exception des parcours « en tension », les bacheliers inscrits recevront tous un « oui », même si le nombre de demandes est largement supérieur à l’offre.

D’autres, tels les Sciences Po réfléchissent à leur intégration dans Parcoursup (L’Étudiant, avril 2018) :

  • Sciences Po Paris préparait déjà son entrée sur l’ancienne plateforme APB et serait prêt « à entrer dans Parcoursup à la fin de l’année civile en cours, sous réserve que les équipes du ministère puissent y travailler avec nous dès le mois de mai, car cela nécessite plusieurs mois de préparation ».
  • les Sciences Po de région entreront probablement qu’en 2020 dans Parcoursup. Le réseau des IEP du concours commun devra avancer la date du concours (actuellement fin mai) tout comme les deux instituts hors concours commun (Bordeaux et Grenoble) qui ont demandé un report de leurs inscriptions.