Tout sur l'IEP de Lille et la préparation aux concours

Sciences Po Lille en quelques chiffres

  • Année de création : 1991
  • Directeur (depuis 2015) : Benoît Lengaígne
  • Adresse : 84, Rue de Trévisse – 59000 Lille
  • Tél./Fax : O3 20 90 48 40/03 20 90 48 60
  • Université de rattachement : Lille ll
  • Site Internet : sciencespo-lille.eu
  • Nombre étudiants : 1850
  • Étudiants boursiers : 22%
  • Nombre d’enseignants : 420
  • Nombre d’universités partenaires : près de 150
  • Budget : 7,1 millions d’euros

Seul IEP situé dans le Nord de la France, au cœur de l’Europe du Nord-Ouest, entre Londres, Paris, Bruxelles, Amsterdam et Cologne. Sciences Po Lille est, avec Sciences Po Rennes, et avant la création de l’IEP de Saint-Germain-en-Laye en 2014, le plus récent établissement du genre. Créé en 1991 et se présentant comme une « école publique sélective », l’Institut d’études politiques de Lille jouit d’une solide réputation, qui en fait l’IEP de région le plus plébiscité dans le cadre du concours commun. Plusieurs raisons : la qualité de son offre pédagogique, le dynamisme et de la médiatisation de son ancien directeur Pierre Mathiot, et sa proximité géographique avec Paris. Autant d’atouts qui contraignent aujourd’hui l’IEP à procéder à un déménagement qui ne sera néanmoins effectif qu’en 2017.

Les concours, principale voie d’accès

  • Concours commun 1e année
  • Le concours d’entrée en 1e année est commun aux Instituts d’Aix-en-Provence, Lille, Lyon, Rennes, Saint-Germain-en-Laye, Strasbourg et Toulouse. Il offre la possibilité aux candidats de se présenter simultanément dans 7 instituts d’études politiques. Le nombre total de places offertes avoisine 1100. A l’issue des épreuves de sélection, les candidats retenus sont affectés dans les 7 IEP selon leurs classements et de leurs vœux. Sont exclusivement autorisés à concourir les bacheliers de l’année N et de l’année N-1. Toutes les informations sont disponibles sur le site du concours commun.

  • Concours commun 2e année
  • Le concours d’entrée en 2e année est commun aux Instituts d’Aix-en-Provence, Lille, Lyon, Rennes, Strasbourg et Toulouse. Il offre la possibilité aux candidats de se présenter en même temps dans 6 IEP. Le nombre total de places offertes est d’environ 220. Seuls peuvent concourir les candidats ayant validé ou qui sont en train de valider 60 crédits ECTS. Toutes les informations qui concernent ce nouveau concours sont disponibles sur le site du concours commun.

  • Concours commun 4e année
  • Le concours d’entrée en 4e année concerne les étudiants ayant validé un bac +3 (ou en cours d’obtention d’un bac +3), soit 180 crédits ECTS. Toutes les informations relatives à ce concours sont disponibles sur le site : inscription.sciencespo-lille.fr


    Notre équipe pédagogique, parfaitement au fait des épreuves de sélection, vous propose la meilleure préparation aux concours de Sciences Po Lille.

Préparation aux concours

Quel que soit le niveau de recrutement, nos professeurs proposent la préparation aux concours de l’IEP de Lille qui convient :

L’ouverture aux revenus modestes

Sciences Po Lille entend favoriser l’ouverture de ses portes aux élèves issus de milieux modestes. Pour cela, l’institut d’études politiques de Lille a mis en place en 2008 un programme d’aide ambitieux qui part du postulat que tout élève peut réussir ses études supérieures, quelle que soit son origine sociale. Il suffit pour cela de le sensibiliser à cet objectif, en l’accompagnant vers sa réalisation. Une centaine d’établissements scolaires de la région a ainsi, sur l’initiative de Sciences Po Lille, participé à ce programme, permettant à 30 % des élèves l’ayant suivi, d’intégrer un des six IEP du concours commun.

Spécificité du 2e semestre

L’IEP de Lille laisse tout d’abord ses étudiants opérer un début de spécialisation en 2e année par le choix de deux « questions » parmi les cinq : juridiques, européennes, économiques et financières, internationales, politiques, économiques et sociales. Sciences Po Lille propose ensuite deux années de Master  assez originales :

  • Au premier semestre : l’étudiant, en plus de suivre un ensemble d’enseignements communs, devra choisir une spécialité parmi les trois proposées >> carrières européennes et internationales, affaires publiques et gestion des biens communs, stratégie et communication des organisations
  • Aux 2e et 3e semestres : il devra opter pour une majeure, en fonction de la spécialité choisie, parmi les trois proposées pour chaque spécialité >> « affaires européennes » ou « conflits et développement » ou « stratégie, intelligence et gestion des risques » pour la première ; « métiers de l’action publique » ou « partenariats public/privé » ou « développement durable » pour la deuxième ; « commerce et finance internationale » ou « communication politique et corporate » ou « management des institutions culturelles) »
  • Au 4e semestre : réalisation d’un stage de fin d’études d’une durée comprise entre six et neuf mois

Une grande variété de parcours

Sciences Po Lille propose de nombreux parcours particuliers aux élèves. Ceux-ci pourront ainsi opter pour des doubles filières. Il en existe trois : la filière franco-allemande avec l’université de Münster, la filière franco-britannique avec l’université du Kent et la filière franco-espagnole avec l’université de Salamanque.

Sciences Po Lille propose par ailleurs, en second cycle, un double master intitulé « Europe and the world » avec l’université d’Aston sise à Birmingham et un autre dénommé « Études européennes, Europe centrale et orientale » avec l’université de Szeged en Hongrie. Ces deux masters internationaux accueillent une vingtaine d’étudiants par an. Enfin, fortement demandé, le cursus commun proposé avec l’École supérieure de journalisme (ESJ) de Lille, suivi par une cinquantaine d’étudiants chaque année, permet d’obtenir les diplômes des deux écoles.

Quelques difficultés financières

Comme certains de ses cousins régionaux, Sciences Po Lille connaît de réelles difficultés financières et budgétaires. Celles-ci s’expliquent en large partie par une dotation par étudiant assez faible, accordée par l’État. Cette dernière est ainsi moitié moindre que chacune de celle versée aux autres IEP de région, et même trois fois moins importante si on la compare à celle dont dispose Sciences Po Paris. Ceci qui explique probablement que les locaux de Sciences Po Lille ne soient pas parmi des plus confortables.