Epreuve d’Histoire

Présentation

 

L’épreuve d’Histoire au programme du concours d’entrée en 1e année à Sciences Po Grenoble est assez singulière et se distingue nettement de l’épreuve d’Histoire proposée par les autres IEP. En effet, elle repose sur l’étude d’un ouvrage d’Histoire dont le titre est annoncé à l’automne de l’année scolaire/universitaire du concours. L’ouvrage étudié est généralement l’œuvre d’un historien. Vous ne pouvez donc pas tomber sur l’étude d’un roman par exemple, bien que l’ouvrage de 2017 oscillait entre Histoire et Littérature.

 

 

Modalités de l’épreuve d’histoire

 

  • Programme : celui des classes de Première et Terminale ES et L
  • Durée : 4 heures
  • Format : deux questions portant sur l’ouvrage (chacune notée sur 3) + une dissertation d’ouverture (notée sur 14)
  • Coefficient : 3 (75% de la note totale)

 

 

Ouvrage et sujet 2017

 

Lépreuve reposait sur l’ouvrage de N. Werth, La route de la Kolyma .

Les questions sur l’ouvrage, 3 points chacune :

 

  • Dans quel contexte a eu lieu l’inauguration du mémorial érigé sur le site de la prison de la Serpantinka par Ivan Panikarov et quelques autres militants de la mémoire ? ?
  • En quoi le parcours d’Alexandra Romanovna, « reine de la Kolyma », est-il emblématique de la « success story » à la soviétique ?

La dissertation, 14 points : « À partir de l’ouvrage de Nicolas Werth et de vos connaissances personnelles, vous traiterez du sujet suivant : Après la chute d’un régime politique, les sociétés doivent-elles oublier pour se réconcilier ?  ».

 

 

Une épreuve décisive

 

Le concours de l’IEP de Grenoble ne comporte que deux épreuves : une épreuve de langue et une épreuve sur ouvrage. Celle-ci, d’une durée de 4 heures, est pondérée d’un coefficient 3, ce qui représente 75% de la note finale ! Autrement dit, si l’on exclut l’accident à l’épreuve de langue, obtenir une (très) bonne note à cette épreuve garantit pratiquement au candidat l’admission. En ce sens, on peut dire que l’épreuve d’Histoire au concours de l’IEP de Grenoble est la plus discriminante de toutes les épreuves d’histoire, tous concours confondus !

 

Il convient donc d’insister sur le caractère décisif d’une lecture soignée de l’œuvre pour bien maîtriser les enjeux.

 

 

La préparation

 

La plupart des moyens pédagogiques mis en œuvre par notre équipe pour préparer au mieux les candidats à l’épreuve sur ouvrage de Grenoble sont les mêmes qu’en matière de préparation à l’épreuve d’Histoire du concours commun et du concours de Bordeaux.Cependant, son intérêt réside dans le fait qu’elle met accent sur les spécificités de l’épreuve de Grenoble. Ainsi, le candidat sera accompagné depuis la lecture critique de l’ouvrage jusqu’à la mise en forme de son travail. Notre préparation lui permettra de :

 

  • « Ficher l’ouvrage » : ce travail consiste à réaliser des fiches synthétiques qui résument la pensée de l’auteur sous la forme de petits plans comprenant des parties, sous-parties, arguments et exemples. Ce travail, certes fastidieux, mais encadré et prémâché par notre équipe, vous permettra de mieux vous approprier l’ouvrage
  • Maitriser les questions centrales développées par l’ouvrage : c’est le premier préalable, sans lequel aucune réflexion n’est possible
  • Elargir vos connaissances : fondamental, ce travail consistera à mobiliser toute votre culture générale, à puiser dans des références annexes, aussi bien dans des ouvrages que des documentaires, etc., tout en évitant l’éparpillement
  • Etablir le lien entre les questions développées par l’auteur et les programmes d’Histoire des classes de Première et Terminale qu’il convient d’ailleurs de parfaitement maîtriser
  • Gérer le temps imparti : l’épreuve sur ouvrage dure 4 heures et impose de rationnellement répartir le temps de manière équilibrée entre les deux exercices. Vous apprendrez en particulier à répondre brièvement mais précisément aux questions.
  • Problématiser le sujet : la dissertation sur une question en rapport avec l’ouvrage obéit aux mêmes règles que celles de l’épreuve d’histoire traditionnelle, il s’agit de rédiger un propos à la fois complet, synthétique et précis
  • Saisir les subtilités propres à l’épreuve de l’IEP de Grenoble qui impose au candidat de faire apparaître son plan.

 

 

Contenu de la préparation

 

Notre proposition de préparation à l’épreuve sur ouvrage de Grenoble :

 

  • Une explication de texte claire et complète de l’ouvrage retenu
  • Des fiches de synthèse portant sur les principales questions qui jaillissent de la lecture
  • Une bibliographie pour prolonger la lecture du livre et la réflexion sur le thème central
  • Une méthode propre à l’exercice de réponse aux questions de compréhension posées sur l’ouvrage
  • Une méthodologie spécifique de la dissertation sur ouvrage et procédant pas à pas
  • Des exercices en ligne pour mettre en application tel ou tel aspect de l’épreuve
  • Six devoirs types à traiter et à renvoyer (une par mois), corrigées et notées
  • Un débriefing via Skype, face au correcteur, après chaque correction
  • Unique : un stage intensif « présentiel » juste avant le concours (*)
(*) Uniquement pour les candidats qui ont renvoyé tous leurs devoirs.