Préparation de la Question contemporaine

Sciences Po et la culture générale

Si vous êtes sur notre site internet, vous avez à priori pour objectif d’intégrer en 2e année l’un des 7 instituts d’études politiques partenaires du concours commun, Aix-en-Provence, Lille, Lyon, Rennes, Saint-Germain-en-Laye, Strasbourg et Toulouse. Parmi toutes les épreuves proposées par ce concours, il en est une qui représente en quelque sorte la marque de fabrique des IEP : l’épreuve de culture générale. Celle-ci porte désormais le nom de « Questions contemporaines » et, notre ambition affichée est de vous donner les meilleures chances de rendre une excellente copie.

L’épreuve de « Questions contemporaines »

Les thèmes au programme du concours commun IEP 2017, entrée en 2e année, ont été rendus publics.

  • Le Genre
  • L’Art

L’exercice, intitulé « Questions contemporaines », permet aux correcteurs de Sciences Po d’évaluer les connaissances et la qualité de la réflexion du candidat sur une problématique en rapport avec les thèmes au programme du concours. D’une durée de 3 heures et pondérée d’un coefficient 3, ce qui semble être l’épreuve reine du concours commun se présente sous la forme de deux sujets de dissertation, avec choix d’un seul sujet. En 2016, les thèmes retenus étaient « les migrations » et « l’entreprise ».

Les consignes aux candidats

Le jury du concours commun met en garde les candidats en précisant que l’épreuve de « questions contemporaines » ne consiste pas à rédiger une dissertation de philosophie ou à résoudre un exercice évaluant les connaissances liées à l’Histoire contemporaine ou à l’actualité. L’argumentation recherchée par Sciences Po doit certes reposer sur des savoirs philosophiques ou historiques, sur des références à l’actualité, mais elle peut également recourir à de nombreuses autres disciplines : l’économie, la géographie, la sociologie, etc.

La dissertation de « Questions contemporaines » reste donc un exercice de culture générale, dans la grande tradition de Sciences Po, avec la différence notable que les thèmes sont donnés à l’avance. A la suite des réformes menées par l’IEP de Paris, les IEP du concours commun ont ainsi cherché à favoriser l’égalité des chances entre les candidats.

La préparation à l’épreuve de « Questions contemporaines »

Les correcteurs cherchant à « évaluer la capacité des candidats à problématiser, à conduire un raisonnement à l’aide de connaissances issues de différents champs disciplinaires en mobilisant l’analyse des faits », il s’agit pour notre organisme de donner les moyens aux candidats de produire une réflexion organisée autour d’une problématique cohérente et claire, d’une part, et qui ne soit en aucun cas une accumulation de références théoriques et/ou de données liées à l’actualité, d’autre part. A ce sujet, nos enseignants vous apprendront à enrichir votre réflexion à la fois des fondements théoriques et de l’actualité politique, économique, sociale ou culturelle concernant les thèmes sélectionnés.

Au cours de votre apprentissage en ligne, vous serez accompagné(e) par nos professeurs dans une volonté de recherche sur les thèmes en même temps que vous développerez en écoutant leurs conseils, un véritable esprit critique. Au fond, vous deviendrez un « petit » spécialiste des questions qui pourraient vous être posées. C’est dans cette perspective que notre préparation a été conçue.

Contenu de la préparation

Notre proposition de préparation à l’épreuve de « Questions contemporaines » :

  • Un cours clair et complet  pour chacun des deux thèmes étudiés
  • Des fiches synthétiques et référencées, facilement mémorisables
  • Une méthodologie de la dissertation, complète et procédant par étape
  • Un dossier de presse par mois reliant les thèmes à l’actualité
  • Des exercices pour mettre en pratique tel ou tel aspect de la méthode
  • Six liasses de sujets à renvoyer (une par mois), corrigées et notées
  • Un débriefing par Skype, après chaque correction
  • Unique : un stage intensif « présentiel » juste avant le concours (*)
(*) Uniquement pour les candidats qui ont renvoyé tous leurs devoirs.